28/01/2006

crash: a fucking good movie

18h j'prends le metro direction roi baudouin, une fillette blonde s'assied en face de moi avec sa mère, elle ouvre son portefeuille, qqch en tombe et roule en dessous de mon siège, je m'ecarte mais elle n'y arrive pas, le gars a cote de moi se lève, je recule, suis à la limite de me mettre à genoux pour l'aider à chercher; la fillette réccupère son bien, échange de sourire... sentiment positif

 

simonis, je me lève pour descendre, une bande de gamins d'origine étrangère deconne devant les portes, encore un peu j'rate mon arrêt, je suis à 2 doigts de foncer dans le tas... j'ai la haine...

 

and that is all about, mais en 100x plus frappant...

 

miroir de la sociète dans laquelle on vit, qui renvoie une image glaciale de ce qu'est notre quotidien et qu'on péfère ignorer...

 

Collision raconte l'histoire de blancs, noirs, latinos, coréens, iraniens, flics et criminels, riches et pauvres, tous victimes, mais également coupables de racisme à leur façon.
Pour sa première réalisation, Paul Haggis signe un thriller de deux heures, extrêmement bien ficelé où l'on ne s'ennuie pas une seconde. Le scénario ne repose pas sur le modèle manichéen américain habituel, et si l'on cerne rapidement la vie de chaque protagoniste, leurs réactions restent assez imprévisibles.
Le film nous fait partager la vie d'une quinzaine de personnes à Los Angeles, que le destin va réunir sur 24 heures. Soucieux de leur image, tous révéleront leur vraie nature au fil des péripéties que leur réserve la vie.
En faisant se croiser le chemin de personnages hétéroclites, Paul Haggis dépeint une Amérique qui se veut ouverte et tolérante, mais regorge de violences racistes. Personne n'est épargné : du politicien opportuniste au commerçant à bout de nerf, sans oublier le policier violent, chacun cache au fond de lui un passé, une colère qui le rend agressif, spécialement envers les étrangers.
Toutes ces personnes, apparemment si différentes, se partagent la même ville et vont comprendre qu'ils partagent également les mêmes espoirs et rêves.
Collision est un film qui touche car son propos est universel. A une époque où se côtoient différentes cultures et nationalités, tout le monde a déjà été confronté, si ce n'est au racisme, du moins à l'intolérance. Une fresque poignante sur le monde actuel, à ne pas manquer.

Les commentaires sont fermés.