01/03/2006

bouquinerie

Traîner chez pele-mele sans trop savoir ce que je vais y trouver; parcourir les rayons en fonction des auteurs qui me traversent l'esprit et finir par dénicher des bouquins auxquels je ne m'attendais pas...

 

dernières acquisitions:

 

- Hélène de Monferrand: les amies d'Héloïse

Formé de lettres et d'extraits de journaux intimes, ce roman nous fait partager le destin de quelques jeunes bourgeoises parisiennes sur quelque vingt ans, entre 1960 et 1980. Dominé par le récit des amours lesbiennes de l'Héloïse du titre, cet ouvrage bien écrit et habilement mené constitue aussi un tableau léger et désinvolte, mais attachant, de l'évolution des moeurs dans la «bonne société». Goncourt du premier roman 1990.

 

- Nietzsche: ainsi parlait Zarathoustra

"L'un va auprès de son prochain, parce qu'il se cherche lui-même, et un autre parce qu'il aimerait se perdre. Votre mauvais amour pour vous-même fait pour vous de la solitude une prison"

Ainsi parlait Zarathoustra est une oeuvre philosophique magistrale. Elle a bouleversé la pensée de l'Occident. « Nietzsche démolit, il sape », disait Gide. Il remet définitivement l'homme en question.
Poète-prophète, Zarathoustra se retire dans la montagne et revient parmi les hommes pour leur parler. Sa leçon essentielle : « Vouloir libère. » Son leitmotiv : rejeter ce qui n'est, pas voulu, conquis comme tel, tout ce qui est subi. C'est le sens du fameux : « Deviens celui que tu es. » La vertu est souvent le droit du plus faible, elle paralyse tout, désir, création et joie. Le surhomme nietzschéen est celui qui a la plus grande diversité d'instincts qui s'opposent puissamment mais qu'il maîtrise. La pensée de Nietzsche ,est un défi permanent. Elle échappe à tout système politique.

- Alain: propos sur le bonheur

Qu'est-ce que le bonheur ? Comment le cultiver ? Quelles sont les raisons qui nous empêchent d'être heureux ? Pourquoi l'homme est-il toujours pessimiste ? Quatre-vingt des essais brefs, ou propos, d'Alain sur le bonheur. Il ne s'agit pas ici de définir un système, mais de proposer une philosophie du quotidien. Voilà pourquoi Alain n'hésite pas à faire appel à la fantaisie, à l'imprévu : dans le vice du joueur de baccarat, il reconnaît ainsi la passion de triompher comme la plus commune des passions humaines.

 

Commentaires

bonjour je te souhaite une merveilleuse journée a toi et j ai fait un spécial 20 000 visiteurs sur mon site...merci d etre la ...

Écrit par : coeurdenfant | 05/03/2006

Les commentaires sont fermés.